Zoom sur l’école d’Etampes

Photos des Peintres de l'Ecole d'EtampesEcole Etampes - Peintres

L’École d’Étampes à Versailles

ou l’atelier de la Vigne…

1968 : ouverture par Philippe Lejeune d’un atelier d’art plastique, au 11 rue de la Vigne à Étampes, dit l’Atelier de la Vigne. Il adopte immédiatement l’exercice du portrait comme formation essentielle pour les jeunes peintres qui y travaillent.
Années 1970 : l’atelier se développe dans diverses activités : gravure, sérigraphie, technique de l’icône dorée à la feuille d’or, dessin, pastel.
Années 1980 – 2010 : de nombreux prix distinguent les peintres de l’école : Prix de la Jeune Peinture, Prix du Portrait Paul-Louis Weiller, Prix de Monaco, Prix Noufflard de la Fondation de France (5 lauréats), trois peintres et trois années de suite Prix du Reader’s Digest, Prix Rugale Michaïlov de la Fondation Taylor, Peintres officiels de la Marine, Peintres officiels de l’Air et Peintres officiels de l’Armée…
2011 : la ville d’Étampes rend hommage au peintre Philippe Lejeune, alors âgé de 87 ans, à travers trois expositions dans les locaux de l’hôtel Anne-de-Pisseleu (« Philippe Lejeune, grands formats », « 11 élèves de l’École d’Étampes » et « Trésors des collections privées »).
Spontanément on a parlé de l’École d’Étampes pour définir un optimisme qui se réclame de Diego Vélasquez et d’Édouard Vuillard. Si un air de famille unit les peintres de cette école, c’est celui de la touche volontaire, une analyse aigüe de la lumière, une connaissance du métier classique.[réf. nécessaire] Leurs sujets sont le plus souvent figuratifs, mais avec un graphisme s’appuyant auprès de l’abstraction.

 

Philippe Lejeune :

 

• « Je me reproche parfois de reprendre trop vite les tableaux de mes élèves. Une bonne méthode d’enseignement ne doit pas imposer un style, mais ouvrir le regard du peintre à ce qu’il a sous les yeux. »
• « Ce qui est important, c’est de saisir les formes, les proportions, les équilibres de couleurs. Inutile de vouloir figurer l’âme, l’esprit ou le caractère d’une chose si l’on n’a pas le niveau technique requis. »
• « Le métier, c’est ce qui donnera un bon artisan ; le talent, ce qui fera un bon peintre ! »